Par-delà Bien et Mal – Nietzsche

« Tout penseur profond craint plus d’être compris, que d’être mal compris » disait Nietzsche. De ce point de vue, Nietzsche n’avait rien à craindre. On en a fait un anarchiste antisémite, un furieux réactionnaire, un prélude au nazisme et un chrétien honteux. On a raillé son lyrisme, on s’est moqué de ses contradictions, alors qu’il les appelait de ses vœux et pratiquait l’incertitude comme une discipline. On en a même fait un tyran, parce qu’il voulait protéger les forts contre les faibles.

Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

En réalité, Nietzsche pense par-delà Bien et Mal. À tous ceux qui apprennent pour se rassurer, le philosophe rappelle que dans toute volonté de connaître, il entre déjà une goutte de cruauté. Aux pessimistes, il apprend que ce n’est pas le monde qui est absurde, mais la volonté de lui donner un sens. Au monocle des gens qui voient le monde en noir et blanc, il substitue l’oeil et l’oreille qui permettent de voir et d’entendre les énigmes et le mutisme écrasant des éléments du monde.

 

A la réalisation : François Caunac
A la lecture : Judith Magre
Date de diffusion : 20.01.2013

...