Montaigne (2)

Les Nouveaux Chemins de la connaissance
Date de diffusion : 04.09.2007
Invité : Paul Mathias (philosophe et inspecteur général de l’Education nationale)


Quelle fonction recouvre l’écriture de soi chez Montaigne ? « Je ne peins pas l’être, je peins le passage », dit-il ; ou encore « il ne faut pas toujours tout dire, car ce serait sottise ». Le texte n’a d’autre sens que de capter, véhiculer, (et remanier, au fil des éditions) ce passage des choses et de l’être. Or dans ce passage permanent, y a-t-il véritablement une place pour un ego, pour une identité stable et ferme autour de laquelle s’organiseraient les événements ? Il faudrait plutôt se contenter d’un visage qui porte pour toute essence le paysage de l’instant, et d’une écriture qui n’organise pas son propos comme on bâtit un monument, mais qui préfère regarder passer ses idées comme en bateau on regarde passer les dauphins, saluant le saut de l’un d’entre eux, puisque c’est lui qui bondit hors de l’eau et s’offre à nos regards – mais un autre, semblablement, aurait pu bondir…

Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

 

...