Maximes et pensées : caractères et anecdotes

Auteur : Sébastien-Roch-Nicolas de Chamfort
Editeur : Flammarion
Année : 1987

Un enfant naturel, admirablement doué, beau comme l’Amour, qui ne fait la conquête de la haute société que pour lui dire son mépris et laisser la plus cruelle peinture des dernières années de l’Ancien Régime. La Révolution survenue, Chamfort s’y jette à corps perdu. Mais ce dernier des justes ne supporte pas ce que Robespierre et Marat imposent de violence et de sang à l’action politique et il tente de se tuer «dans des circonstances si horribles, écrit Albert Camus, qu’elles donnent sa dimension exacte à cette tragédie de la morale». Chamfort est « le moraliste de la révolte» et son œuvre «le récit d’une négation de tout qui finit par s’étendre à la négation de soi, une course vers l’absolu qui s’achève dans la rage du néant ».

[Présentation de l’éditeur]

...