« L’Irréversible et la nostalgie » de Vladimir Jankélévitch (3)

Les Nouveaux Chemins de la connaissance
Date de diffusion : 29.12.2010
Invité : Pierre-Michel Klein (agrégé de philosophie, président de l’Association Vladimir Jankélévitch)


Réalisation : Christine Robert et Mydia Portis-Guérin
Lecture des textes : Anne Brissier

La nostalgie n’a pas d’archives. Tout au plus des reliques.

Vladimir Jankélévitch.

Lirréversible-et-la-nostalgie-de-Jankélévitch
  • 1. Le nostalgique a tout son temps.
  • 2. L'ombre du passé, le souvenir comme une prière.
  • 3. Des générations de proscrits et d'exilés.
  • 4. Quelque chose demeure après la mort, la voix porte cette trace.
  • 5. Métaphysique de l'irrévocable, de l'irréversible.
  • 6. Ce qui a été vécu existe pour toujours.
  • 7. La nécessité du mal, c'est l'enfer.
  • 8. Le "je ne sais quoi", associé au "presque rien".
  • 9. Anti-cartésianisme de Jankélévitch.
  • 10. Je ne suis pas le même au début et à la fin de la phrase.
  • 11. L'homme a un bel avenir derrière lui, il a devant lui un vaste passé.
  • 12. Jankelevitch disciple de Bergson.
  • 13. Une petite fille à Drancy et Auschwitz.
  • 14. Détestation de l'Allemagne, condamnation morale sans appel.
  • 15. L'indicible, ce qui doit laisser sans voix, béance totale.
  • 16. L'impardonnable et l'imprescriptible, le crime nazi est le mal absolu.
  • FIN.
Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

 

Et aussi : Le Journal des Nouveaux Chemins, avec Bernard Andrieu, pour Le Monde corporel.

...