Les contes (4)

Les Nouveaux Chemins de la connaissance
Date de diffusion : 02.07.2009
Invité : Raymond Trousson (essayiste, professeur à l’Université libre de Bruxelles)


Retour sur des contes géniaux (Candide et Zadig) que leur auteur lui-même avait l’élégance de tenir pour des « bagatelles », mais où l’on trouve, après Les Lettres persanes de Montesquieu, la meilleure satire de notre société…

Il y avait en Westphalie, dans le château de monsieur le baron de Thunder-ten-tronckh, un jeune garçon à qui la nature avait donné les moeurs les plus douces. Sa physionomie annonçait son âme. Il avait le jugement assez droit, avec l’esprit le plus simple ; c’est, je crois, pour cette raison qu’on le nommait Candide.

 

Voltaire, Candide.

Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

 

...