Platon : la République. Le mythe d’Er le Pamphylien

Platon : la République. Le mythe d’Er le Pamphylien

« Ce n’est pas ma faute », ou bien « c’est plus fort que moi », ou encore « le mal vient de plus loin », ou enfin « je n’ai pas le choix »… Autant de phrases qui dédouanent leur auteur en faisant valoir, au-delà de sa liberté, la prégnance mortifère mais déculpabilisatrice de contrainte qui vous dédouane tout en vous forçant la main.