Platon : l’attelage céleste et l’âme en trois temps

Platon : l’attelage céleste et l’âme en trois temps

Il y a deux façons pour la philosophie de culminer en littérature : la première vient du sentiment qu’à force de traquer le singulier et de tourner autour d’un point aveugle, la philosophie finit par répudier le concept au profit d’une langue si pure qu’elle parvient à dire le silence autrement qu’en se taisant, la métaphore est ici le fin mot de la métaphysique.