« Profession de foi du vicaire savoyard », Rousseau

« Homme, ne cherche plus l’auteur du mal ; cet auteur, c’est toi-même. Il n’existe point d’autre mal que celui que tu fais ou que tu souffres, et l’un et l’autre te vient de toi. Le mal général ne peut être que dans le désordre, et Je vois dans le système du monde un ordre qui ne se dément point. Le mal particulier n’est que dans le sentiment de l’être qui souffre ; et ce sentiment, l’homme ne l’a pas reçu de la nature, il se l’est donné. La douleur a peu de prise sur quiconque, ayant peu réfléchi, n’a ni souvenir ni prévoyance. Ôtez nos funestes progrès, ôtez nos erreurs et nos vices, ôtez l’ouvrage de l’homme, et tout est bien. »

Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

 

A la réalisation : François Caunac
A la lecture : Judith Magre
Date de diffusion : 03.02.2013

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=m-tzZ5IVWeI[/youtube]