L’homme (1)

Les Nouveaux Chemins de la connaissance
Date de diffusion : 04.01.2010
Une semaine d’archives de Camus, mises en situation.


Camus n’appartient pas au cercle fermé des artistes conceptuels dont les hiéroglyphes permettent aux lecteurs de ne pas comprendre ce qu’ils lisent. Contrairement à Sartre, qui s’est assuré une éternité de commentaires en noyant malicieusement ses disciples dans l’absconse mélasse de L’Être et le Néant, il est impossible, quand on lit Camus, de ne pas sentir ce qu’il raconte. Camus est limpide – même quand il est inexplicable. « Ceux qui écrivent obscurément ont bien de la chance, dit-il : ils auront des commentateurs. Les autres n’auront que des lecteurs, ce qui, paraît-il, est méprisable. »

Lhomme
  • FIN.
Ce contenu n'est plus disponible au téléchargement.

 

Et aussi : Le Journal des Nouveaux Chemins, qui consacre une semaine à Freud, avec Paul-Laurent Assoun à propos de son Dictionnaire des oeuvres psychanalytiques.