Platon : l’attelage céleste et l’âme en trois temps

Platon : l’attelage céleste et l’âme en trois temps

Il y a deux façons pour la philosophie de culminer en littérature : la première vient du sentiment qu’à force de traquer le singulier et de tourner autour d’un point aveugle, la philosophie finit par répudier le concept au profit d’une langue si pure qu’elle parvient à dire le silence autrement qu’en se taisant, la métaphore est ici le fin mot de la métaphysique.

Socrate par lui-même

Socrate par lui-même

Si je vous dis qu’il faut penser contre soi-même, que l’homme n’est pas la mesure de toute chose, que la science n’est pas exactement la sensation, que les philosophes ont la tête dans la étoiles et que celui qui trop embrasse mal étreint, peut-être serez-vous d’accord avec moi, mais savez-vous que c’est Platon qui le dit ?