Vivre et laisser mourir (Lucrèce)

Vivre et laisser mourir (Lucrèce)

Faire de la philosophie, c’est regarder en face ce qu’ordinairement nous nous attachons à ne pas voir. Or de quoi s’agit-il en premier lieu ? De la mort. Qui s’aventure à parler de la mort ne peut que déplaire. A moins, comme le fait Lucrèce, d’écrire en vers, d’enrober de miel l’absinthe de son propos, de créer un régal de lecture avec un propos en lui-même insoutenable.

Lucrèce

Lucrèce

Comment caractériser ces moments de la vie où un simple regard, le hasard d’une rencontre ou l’expérience d’un contre-temps oriente définitivement l’existence dans une direction nouvelle ? Lucrèce a-t-il voulu penser cela quand, parlant de la matière, il a développé le concept génial de clinamen ?