La Ferme des animaux – Orwell

La Ferme des animaux – Orwell

« Prêtez l’oreille à l’espérance. Un âge d’or vous est permis… l’homme tyran exproprié, nos champs connaîtront l’abondance, de nous seuls ils seront foulés, le jour vient de la délivrance. Plus d’anneaux qui pendent au nez, plus de harnais sur nos échines, les fouets cruels sont retombés éperons et morts sont en ruines… Bêtes d’Angleterre et d’Irlande, animaux de tous les pays, prêtez l’oreille à l’espérance, un âge d’or vous est promis… »