Les « Maximes », La Rochefoucauld

Les « Maximes », La Rochefoucauld

Quoi de meilleur pour le moral qu’une destruction de la morale ? Quoi de plus réconfortant que ces livres qui, miraculeusement adaptés à chaque moment de la vie, offrent à l’homme heureux le monde comme il est, et au mélancolique un écho de son chagrin ? Quoi de plus jubilatoire que d’arpenter les Maximes de La Rochefoucauld et d’y découvrir, sans s’y attendre et quel qu’il soit, l’état présent de son esprit ?