Ch. Lépeule, appariteur à l’université de Nancy.

Ch. Lépeule, appariteur à l’université de Nancy.

Un peu comme Eugénie Gürling  ou Dorvain, CH. Lépeule, appariteur à l’université de Nancy, est pour nous un correspondant sans lien direct avec la famille. Tout au long de la guerre il  écrit à Raymond Carré de Malberg en l’informant des dégâts causés par les bombardements sur Nancy et en surveillant l’état de la maison du Rond Point Lepois. La précision de ses rapports lui cause, parfois, quelques ennuis avec la police militaire peu dupe de son code plein d’humour. Nous reproduisons ici quelques uns de ses courriers.
Une manière de retraverser la guerre, depuis l’euphorie des débuts, jusqu’à l’armistice de 1918.(Publié le 16 novembre 2018)