Les Cavaliers de Courcy

Les Cavaliers de Courcy

Le régiment d’André est aux « Cavaliers de Courcy » dans le secteur de Reims et du Chemin des Dames à partir du 17 octobre 1917. Il a conservé de ce moment de nombreuses photographies tirées par contact (clichés d’environs 4/6cm). Agrandies pour la première fois, ces images effrayantes montrent dans ce paysage de désolation, les marques des combats qui se sont déroulés dans ce secteur depuis 3 ans. Dans ces lettres à sa mère, André ne laisse rien paraître de cette horreur. (Publié le 1er Octobre 2018)

Visites et Zeppelins

Visites et Zeppelins

Ils se voient enfin: Elisabeth et André se rencontrent  le 10 octobre; et le 24 octobre Elisabeth et Raymond rendent visite à Caroline à Saint Germain, les choses semblent avancer un peu. André reçoit les échos de cette rencontre par sa mère, d’abord, puis par Elisabeth.

D’autres échos arrivent: ceux des réfugiés qui arrivent à Evian, mais aussi ceux de la  Révolution d’Octobre. On ne comprend pas encore vraiment la portée de cette évènement mais on s’inquiète, si les Russes « ne marchent plus », de l’affaiblissement stratégique des alliés. (Publié le 30 septembre 2018)

Bernard à l’épreuve des Roches

Bernard à l’épreuve des Roches

Contrairement à ce qui était prévu Bernard ne rentre pas au collège Stanislas mais part comme pensionnaire aux Roches en Normandie, une école pour les enfants de la bonne société, aux méthodes pédagogiques d’avant garde pour l’époque (on se souvient que Georges Chenest y a fait ses études). Marguerite a organisé l’admission de Bernard. Raymond est sceptique,  Elisabeth tente de le convaincre de ce choix.

Le principal intéressé, lui, a du mal à s’acclimater à la vie de groupe, à supporter l’humidité normande et doit apprendre à gérer les questions matérielles. Il multiplie les demandes à sa famille. Mais cela ne l’empêche pas de disserter, avec un bel aplomb pour un jeune homme de 15 ans, sur la situation géopolitique du moment. (Publié le 26 septembre 2018)