En route vers l’est

En route vers l’est

Une page se tourne. André quitte le Nord, l’Artois et la Somme…  Elisabeth se morfond à Vesoul auprès de sa mère: elle a fui Nancy et les bombardements. André est heureux de rouler vers l’Est, de se rapprocher d’elle: « des horizons nouveaux défilent devant moi, que mes yeux voient pour la première fois et que vous avez regardés souvent ». Mais Elisabeth s’inquiète de la grande offensive allemande qui se prépare dans le secteur de Verdun. (Mise en ligne 6 juillet 2015)