La vie à l’ambulance

La vie à l’ambulance

Petit aperçu de la correspondance d’André Jacquelin: à l’occasion d’un voyage à Paris, sa première carte  à Elisabeth Carré de Malberg (La Charge… au contenu lapidaire: « Paris mars 1915, André Jacquelin »), une lettre de son cousin Jean, des nouvelles des blessés qu’il a soignés, la première lettre d’Elisabeth rentrée à Nancy…  Brefs aperçus de sa vie de médecin à l’arrière du front en ce début 1915.

Jean Valentin: Blessé le 3 avril photographié le 24 Mai 1915

Jean Valentin: Blessé le 3 avril photographié le 24 Mai 1915

Jean Valentin, l’oncle d’Elisabeth est blessé le 3 avril 1915.  Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur: « Alsacien engagé volontaire dès le début de la guerre, s’est dévoué corps ezt âme à son service. Se trouvant le 3 avril aux environs d’une batterie qui avait pris pour objectif une position ennemie évacuée depuis peu, et mettant à profit un renseignement qu’il venait de recevoir n’a pas hésité à parcourir un terrain battu par une pluie d’obus pour aller prévenir le commandant de la batterie. A été grièvement blessé; mais a rempli la mission qu’il s’était imposée à lui-même. »